Le domaine Vidot, à éviter avec les plus petits

Le domaine Vidot, à éviter avec les plus petits

Sur les conseils du site randopitons.re, nous avons testé la boucle du domaine Vidot à Mont Vert les Hauts qui indiquait un parcours d’une heure facile.

L’expérience ne s’est pas révélée des plus agréables à cette période de l’année. le terrain humide s’est avéré très glissant et la végétation était par endroit non entretenue et difficilement franchissable (surtout pour un petit bonhomme de 3 ans).

Pour vous y rendre depuis le centre ville de Saint Pierre, il faut compter 25 minutes en voiture. On monte assez haut sur de très belles routes de montagne. Pas de difficultés de ce coté la.

L’altitude permet d’avoir une vue plongeante sur la côte quand le ciel veut bien se dégager. En février, à 10h du matin, c’est déjà bien couvert. Nous n’avons d’ailleurs jamais vu les montagnes autour. C’est pas grave, la balade était déjà assez intense comme ça.

début de la balade avec une belle vue sur l’océan

La durée de la boucle est notée 1h sur le site de rando mais pour nous ça nous a pris 2h sans faire vraiment de pause. Et en plus nous n’avons pas fait la dernière boucle (on a coupé direct vers le parking, 2h c’est déjà très long)

Alors je vous déconseille absolument cette aventure en février et avec un petit de 3 ans. Les bords des chemins ne sont pas protégés, le sol est très glissant, les moustiques sont omniprésents et le chemin est parfois impraticable à cause des herbes hautes.

oui oui, il faut bien avancer vers le trou noir au fond, c’est le chemin !
un exemple de bordure non protégée et encore le chemin est large à cet endroit. Pour les endroits les plus étroits, je les tenaient tous les 2 et donc pas de photo

Pas de photos de moustiques et pourtant ils étaient partout. Nous on avait une bombe antimoustique donc on était sauvés !

C’était l’aventure ! Je n’ai eu aucune plainte pour marcher ou avancer, personne ne s’est ennuyé pendant 2 heures 😉

En plus la faune et la flore a bien plu aux enfants. On a vu des crapauds, des escargots, des araignées, des oiseaux et même des vaches. Côté verger il y avait quelques goyaviers mûrs mais c’est encore le tout début de la saison. On vu aussi un énorme eucalyptus, des fougères arborescentes, des champignons et des bambous démesurés.

un crapaud
un escargot qui mange un goyavier
début de la saison des goyaviers, les enfants ont pu en mangé quelques uns
une fougère ou plutôt un parasol 😉
de beaux champignons
des bambous
et au milieu coule une rivière
un eucalyptus extra large

A la fin de notre parcours, on pouvait donc refaire un petit tour en forêt comme l’indiquait la pancarte. On s’est abstenu (et pourtant je n’avais pas vu d’aussi belles marches depuis longtemps, 2 heures en fait), il était déjà midi. Le terme « Parcours de santé » est tout à fait approprié, il faudrait juste rajouter, pour la santé des 5 ans et plus.

Ce qui est drôle avec les enfants, c’est qu’après avoir crapahuté pendant 2 heures, s’être battus avec les éléments et avoir évité de glisser tous les 2 mètres, ils étaient encore assez en forme pour courir vers les toboggans et autres jeux… moi, je suis restée sur le banc bien heureuse d’être sortie de cette jungle 🙂

Si vous souhaitez vous aussi vous mesurer aux éléments, voici le lien vers les explications randopitons pour y aller cliquezici

La publication a un commentaire

Laisser un commentaire